Finale Alkemy 2015 à Sartrouville – 44 joueurs

Thématique Tournois par le 08/07/2015

Dimanche 5 juillet, 44 joueurs se sont retrouvés à la MJC de Sartrouville (78) pour jouer la finale 2015. Accueil autour d’un café ou d’un thé et viennoiseries, c’est le moment pour tous les joueurs d’inscrire leur liste d’armée, afin qu’une vérification rapide soit effectuée, et que le chiffre fatidique de 180 points ne soit pas dépassé. Le format Blitz, c’est 1 héros maximum et 180 points à ne pas dépasser.

9h30, la première ronde est lancée, et le premier scénario « les bornes », classique d’entre les classiques, permet à tout le monde de commencer le tournoi en « douceur » sur un scénario connu de tous… Trois bornes au centre de la table. Le but du scénario, contrôler plus de bornes que l’adversaire à la fin de chaque tour pour remporter 1 point de victoire, la partie se jouant en 3 points de victoire. Les bornes départagent les joueurs, seulement 2 parties finissent en égalité. 20 vainqueurs d’un côté, 20 vaincus de l’autre…

11h00, la deuxième ronde est lancée sur « les oracles ». La disposition est cette fois-ci en carrée, 4 oracles sur la table et il faut se mettre à leur contact, effectuer un test pour remporter 1 point de victoire. En se mettant au contact des 2 oracles du côté adverses, on peut empocher 2 points de victoire. Chaque début de tour, l’élément (air, terre, pierre et feu) de l’oracle change de place, redevient neutre et le joueur qui active en dernier l’oracle remportera le point de victoire. Les oracles tranchent autant que les bornes, seulement 1 égalité parmi les 22 parties.

A partir de 12h30, le temps est toujours clément et c’est le fameux BBQ-time, bien connu des joueurs habitués venant aux tournois Alkemy de Sartrouville. Merguez, saucisses, boissons fraîches, etc, Aigle-4, le grand maître alchimiste du feu, fait chauffer sans relâche plus de 150 saucisses pour les 44 joueurs. On finit le repas sur une note glacée, et il est grand temps de reprendre le jeu…

14h30, la troisième ronde se joue sur les coffres, un autre scénario « classique ». Même disposition que les bornes mais une mécanique différente. Les 3 coffres au centre ont des points de « vie », un coffre à 5 points, un coffre à 6 points et un coffre à 7 points, attribués aléatoirement après le placement des figurines de chaque joueur. Le but est de crocheter les coffres en dépensant 1 point d’action, ce qui fait baisser la valeur du coffre. Le joueur qui crochète en dernier dans le tour le contrôlera. Il est donc possible de remporter jusqu’à 3 points de victoire par tour. Et si un joueur « déverrouille » un coffre (lorsqu’un coffre arrive à zéro point de vie), il remporte 2 points de victoire à la fin du tour au lieu d’1 point, et ce, à chaque tour sur le coffre déverrouillé. Lorsque l’on sait que le scénario se joue en 7 points, les parties deviennent vite tendues et le jeu prend toute son ampleur tactique. Encore une fois, seulement 2 égalités parmi les 22 parties. Les coffres ont livré toute leur richesse.

16h00, dernière ronde sur les spores, qui est devenu au fur et à mesure des années lui aussi un « classique ». C’est la dernière partie, celle qui va révéler le grand vainqueur. Les joueurs dans le haut du tableau ont tout à gagner, pour remporter cette grande finale 2015. La mécanique du scénario est complètement différente des précédents scénarios. Cette fois-ci, il y a 6 spores sur la table qu’il faut « contrôler », tout en sachant qu’à chaque fin de tour, la spore autour de laquelle il y aura le plus de points d’action de figurines explosera. Pour contrôler une spore, il faut être à moins de 3 pouces de celle-ci et il faut avoir plus de points d’action et de points de recrutement. Il faut calculer, compter sans cesse, essayer d’anticiper pour savoir quelle va être la spore qui va éclater, et essayer de voir comment déplacer ses figurines pour contrôler telle ou telle spore. Un scénario superbe, riche en rebondissements. Une fois n’est pas coutume, les spores ont éclaté de toute part, seulement 1 égalité est encore à chiffrer parmi les 22 parties.

17h30, c’est l’annonce des résultats. Une partie permet de marquer 3 points, une égalité 1 point et zéro point pour une défaite. De plus, il y a un goal-average en fonction des points de victoire marqués sur chaque scénario, sur une base de 100%. Sur le scénarios les bornes par exemple, le maximum pouvant être marqué est 3 points de victoire, donnant ainsi 100% au vainqueur. Si le joueur adverse marque 2 points de victoire, il prend 66% de goal-average. On fait la différence entre les 2 joueurs, le vainqueur terminant en positif (+34%) et le perdant termine en négatif (-34%), et on cumule les points et le % de goal-average à chaque ronde.

Le dernier joueur du tournoi est appelé, la cuillère en bois lui est remise et une acclamation est demandée afin de le féliciter-réconforter car il est toujours difficile de subir 4 défaites et de finir dernier d’un tournoi. Le temps d’un instant, Dasquir a reçu une ovation digne d’un vainqueur… Puis on grimpe dans le classement au fur et à mesure, chaque joueur étant applaudi par l’ensemble des participants. On arrive enfin au « top 10 » avec des joueurs qui se retrouvent souvent dans le haut du classement. 10ème, Barbouille, joueur depuis les débuts du jeu (2008), défendant toujours les couleurs Aurloks. 9ème, Bidule, bêta-testeur du temps de Kraken Editions (2010) qui jouait à l’époque une dizaine de parties par semaine. 8ème, Amakiir, joueur plus récent (2012) qui grimpe dans le classement tournoi après tournoi. 7ème, Shinji, joueur ayant commencé le jeu en 2013, avec seulement 7 tournois à son actif toujours capé en Avalon, il a joué Khaliman pour la finale. 6ème, OlivierB, joueur depuis 2008, vainqueur de la finale 2014, fidèle habitué des podiums, il n’est pas à cette place par hasard. 5ème, Ben95, habitué lui aussi des podiums, joueur redoutable, on est bien dans le top des joueurs… 4ème, Nicoleblond, 50ème tournoi pour cette finale, malgré tout une surprise puisqu’il n’avait plus atteint le top du classement depuis 2 ans.

3ème, Camthalion, 38 tournois, 1er joueur sur T3 lors de cette finale. Très certainement le meilleur joueur avalonien en France.

2ème, Elethorn, seulement 10 tournois, 6ème au classement lors de la finale, vainqueur de la finale 2013. Elethorn confirme et rejoint les meilleurs joueurs.

1er, Caillou. Mélange de jeunesse (17 ans) et d’expérience (40 tournois). 2ème au classement T3 lors de la finale, joueur depuis 2009, il confirme et s’affirme avec sa liste populeuse triadique tout en allonge.

Commence la remise des prix. Caillou remporte une magnifique Sentinelle Cornue (celle de la carte de jeu) peinte par OlivierB (merci à toi pour ce magnifique lot 😉 ) ainsi qu’une « pochette ». Puis chaque joueur vient retirer 1 lot et une pochette renfermant un livret, une affiche et le plan de jeu des prochaines chroniques, et un concept colorisé naashti ou utopie avec son profil.

Un dernier rappel pour faire la photo de groupe, et crier « Alkemyyyyyyyyyyy » à 44 joueurs. Une très grande finale placée encore et toujours sous les signes de la bonne humeur, du fair-play et de la convivialité.

Si vous voulez participer à la prochaine finale 2016, rendez-vous le 1er septembre pour les chroniques et guettez les tournois à venir sur le forum alkemy, afin de décrocher votre billet pour 2016 😉

 

Retrouvez les listes jouées : http://alkemy.webkido.com/index.php?topic=2229.msg39403#msg39403

Retrouvez le classement : http://www.tabletoptournaments.net/t3_tournament_results.php?tid=14427

Retrouvez les discussions sur le forum Alkemy : http://alkemy.webkido.com/index.php?topic=2229.105

Les commentaires ne sont pas autorisés