0

Rabatteurs avaloniens

Oct 03 alkemy_the_game  

– Vous comprenez ce qu’il dit monseigneur ?
– Je n’y entends rien.
– V’z’ f’tes gaf’. J’vas l’cer l’pier’.
– Faites mon brave !
Que ces séances de recrutement et d’entraînement sont longues et monotones… Dire qu’il me faut maintenant assister aux démonstrations des chasseurs de lapins. Que va-t-on bien pouvoir faire de ça dans notre troupe ?
– Gaff’ !
– Monseigneur… monseigneur ? Vous m’entendez ? Souhaitez-vous que je retire la pierre de votre front ?

rabatteurs  rabatteur-v

Choisis parmi tout ce que le peuple peut compter de chasseurs et autres braconniers, les rabatteurs jouent le rôle d’éclaireurs et de tirailleurs légers (par opposition aux rétiaires). Ils évoluent ainsi aux abords de l’armée adverse, profitant de leur connaissance du terrain et de leur relative souplesse pour y récupérer des renseignements vitaux ou pour attaquer des cibles stratégiques mais peu défendues. Ainsi les rabatteurs de Cumasc se sont fait une spécialité d’aller chercher jusque chez l’ennemi ses secrets les plus intimes là où ceux de Brall et surtout de Klarmen sont de véritables saboteurs attendant la moindre opportunité pour empoisonner sa nourriture ou paralyser toute sa logistique.
Si les stratégies avaloniennes sont bien souvent aussi directes que brutales (et pour cause : les troupes pourraient le voir comme une faiblesse et leur moral en pâtir), les rabatteurs sont généralement ceux qui permettent à la créativité d’un général de s’exprimer et de s’assurer de façon un peu plus fine que tout se déroule selon son plan. Voici donc pourquoi ces troupes, bien qu’issues du peuple, sont bien souvent traitées avec le plus grand des respects et, qu’à part les plus sots ou les moins aguerris des stratèges, elles ont bien plus de valeur qu’il n’y paraît.
Mais comme souvent en Avalon, rares sont ceux à voir au-delà des apparences et à arriver à ce constat. La relative fragilité de ces unités une fois que les hostilités ont réellement démarré font qu’elles paraissent le plus souvent comme de la nourriture gâchée ou une lubie d’officier. En effet, les rabatteurs sont certes très mobiles, mais leur manque de protection en fait des cibles faciles et leurs maigres frondes leur permettent tout au plus de harceler l’ennemi en espérant que les renforts arriveront avant qu’ils ne soient rattrapés.

About alkemy_the_game