0

Guerrier-Vent crapaud

Avr 14 alkemy_the_game  

Le chevalier était fier de ses soldats. Ils avaient réussi à isoler leurs agresseurs et s’apprêtaient maintenant à les encercler. C’était l’hallali. Le fer des épées brillait sous les rayons qui perçaient les frondaisons. Leurs ennemis, acculés, inspiraient leur dernière bouffée.
Ce qui se passa alors, les soldats ne l’ont pas compris. Seul le chevalier vit les trois crapauds bondir et l’encercler. Mais il n’est plus là pour pouvoir leur expliquer…

Les intrusions en Oblaye Itse sont devenues à ce point fréquentes que les pérégrinations des chamans walosi dans les marécages ne sont plus aussi sûres qu’auparavant. La récolte des nombreux composants végétaux ou minéraux que nécessitent leurs potions est devenue dangereuse. Mais les tribus ne peuvent pas se passer de leurs chasseurs et protecteurs, fussent-ils des crapauds. A l’instar de leurs frères Koga et sous leurs conseils, certains walosi moins robustes que leurs frères ont pris le rôle de yutata-­toka, guerrier-­vent. Après une rapide formation par leurs frères corbeau et le difficile apprentissage du silence, ils deviennent des spécialistes de la vigilance. Incapables de se déplacer à leur vitesse, les guerriers-­vent walosi utilisent avec brio leurs capacités à sauter. Rapides et discrets, ils accompagnent les chamans sans les gêner dans leurs dialogues muets avec les manitous.


Nombre de guerriers-vent crapauds, comme leurs frères, ont décidé de suivre Tha’pioca sur le sentier de la guerre. A la fois éclaireurs et assassins silencieux, ils ont gagné le respect des autres clans. En Avalon, les guerriers-­vent sont devenus la terreur des prêtres du Beathacrann, pour qui le moindre silence devient désormais hautement suspect.

About alkemy_the_game