0

Avalon … en masse

Nov 08 alkemy_the_game  

blitz-avalon-1Lotharius – 1 chevalier errant – 1 templier – 4 recrues – 3 rabatteurs
10 figurines – 6 cartes

Quelques généralités :
Cette liste est assez typique de l’une des caractéristiques de la faction Avalon : elle est populeuse. Avec 10 figurines vous aurez de manière quasi systématique plus de figurines que votre partenaire de jeu qui vous en opposera en moyenne probablement 7 ou 8. Il va donc falloir jouer sur cet atout pour prendre les objectifs et/ou occuper le terrain avant votre adversaire.
Attention cependant, une liste populeuse c’est bien mais il y a un revers à la médaille : 7 de vos 10 figurines sont relativement faibles au combat et les troupes ennemies n’auront aucun mal à s’en débarrasser. Il n’est donc pas question d’engager massivement des combats à coup d’attaque « brutale » comme on pourrait le faire avec d’autres listes menées par le Chevalier-Légat Garlan.
A propos du héros justement, même si le profil de Lotharius est différent de celui de Garlan, il peut lui aussi causer des dégâts très importants aux troupes adverses, néanmoins, il ne dispose que de 3 PA (Points d’Action). Il faudra bien garder ce point en tête pendant le jeu car cela modifie considérablement le rayon d’action.
Lotharius n’est évidemment pas le seul point fort dans la liste … Le templier et le chevalier errant sont des valeurs sures dont vos adversaires vont rapidement se méfier.

Jouer cette liste :
Quelque soit le scénario, que les objectifs tendent à regrouper les figurines ou au contraire à les disperser sur la carte, il faut obliger l’adversaire à courir après le score pour pouvoir porter les coups importants au bon moment. Pour cela les figurines avec peu de valeurs sont en général activées en premier, c’est à dire vos recrues et vos rabatteurs pour un total de 3 activations.
Soyez attentif sur le placement de ces « pions », ces figurines doivent permettre de prendre les objectifs en s’exposant le moins possible aux frappes adverses : parfois un écart d’un petit pouce permet encore de prendre un objectif mais peut vous mettre à l’écart d’une charge. Par exemple, faites en sorte de toujours finir leur mouvement à plus d’un pouce d’une autre de vos figurines. Pourquoi ? Parce qu’ainsi vous ne risquerez pas de vous faire charger plusieurs figurines à la fois et donc en perdre plusieurs lors de l’activation d’une figurine adverse. (Enfin c’est une erreur que vous ne ferez pas deux fois dès que vous aurez pris une charge d’un guerrier-auroch aurlok …) En cas de combat, vous perdrez rapidement ces figurines ; heureusement elles sont sacrifiables si elles permettent d’immobiliser des PA adverses, donnant libre champ au chevalier errant ou au templier par exemple qui viendront achever sans riposte une figurine adverse bien plus coûteuse.
Les rabatteurs peuvent aussi être utilisés comme harceleurs grâce à leur fronde, mais uniquement contre les faibles défenses ! Pas la peine de viser du 11 ou 12 en défense, c’est 1 PA de perdu.
Plus précisément, les chances des rabatteurs (sans dé bonus) pour toucher une défense de 11 est d’environ 1 sur 4 ; pour une défense de 10, on passe à environ 4 sur 10 ; enfin pour une défense de 9 les chances sont de 6 sur 10.
En prenant l’avantage sur les objectifs, votre avance en point peut permettre de passer un tour et obliger l’adversaire à activer ses cartes et dépenser ses PA tandis que vous pourrez ajuster les actions de vos figurines plus tard en fonction du jeu de l’adversaire. Vous pourrez ainsi jouer vos trois figurines importantes (Lotharius, le chevalier et le templier) avec moins de risque de riposte.
Si vous réussissez en plus à éliminer une figurine (ou plus) cet avantage du nombre et de la course à l’objectif s’accentuera lors du tour suivant, vous donnant encore plus de recul sur les actions de votre adversaire.

Les figurines :

  • Les recrues : elles vont vous servir à couvrir le terrain et aller chercher des objectifs. Elles seront même sacrifiées pour permettre aux autres figurines d’entrer en action de manière plus efficace. Bref, elles permettent de « disperser » les PA adverses.
  • Les rabatteurs : ils vont jouer le même rôle que les recrues mais encore plus orienté sur la prise d’objectif. Ils sont encore plus faible que les recrues au corps à corps, mais ils sont 3 à être activés en même temps et surtout ils ont un déplacement équivalent à des Khalimans. Leur atout est la mobilité.
  • Le templier : Il ne dipose que de 2 PA mais sa compétence « Maître corps à corps » en fait potentiellement une figurine à 3 PA. Bon certes le 3ème PA est obligatoirement une attaque … Mais ce n’est pas très gênant car c’est son rôle. Il dispose d’une bonne valeur de combat, une bonne table de dégâts, une bonne défense et cerise sur le gâteau la compétence « Expert brutale ». Même s’il ne faut pas écarter la prise d’objectif pour le templier, son rôle est tout de même principalement d’aller faire le vide chez l’adversaire.
  • Le chevalier-errant : Dans cette configuration, son rôle va être assez proche de celui du templier. Il fait un peu moins mal et dispose d’une moins bonne défense, cependant il la compense avec sa compétence « Coriace 1 ». Il dispose lui de 3 vrais PA, il est donc plus polyvalent et pourra aller chercher des objectifs plus facilement.
  • Lotharius : Comme tous les héros, c’est une pièce centrale de votre composition. Attention à ne pas le perdre prématurément en l’exposant trop. Il dispose d’une bonne force de frappe et d’une bonne défense. Il pourra donc aussi bien nettoyer le terrain que prendre des objectifs. Son petit défaut comme héros, il a seulement 3 PA et il faut donc souvent faire des choix difficiles lors de son activation.

Bon jeu !

About alkemy_the_game